Hyperinflation : comment bien dépenser ses thunes !

Hyperinflation : comment bien dépenser ses thunes !

Partagez !

Suite à la crise économique du célèbre coronavirus, le seul scénario réaliste mène droit à l’hyperinflation. Il est temps de réfléchir à acheter des choses matérielles qui vont garder leur valeur ou qui serviront à survivre.

Pourquoi l’hyperinflation ?

Les états s’endettent massivement : les banques centrales vont financer ces dettes pour des montants astronomiques. C’est déjà ce qu’ils faisaient plus ou moins avant la crise et il n’y avait pas d’inflation me direz vous. Alors qu’est-ce qui a changé :

L’argent en surplus allait soit dans les actions, soit dans l’immobilier soit dans les actifs tels que les cryptomonnaies… une partie finissait dans l’économie réelle pour alimenter une inflation jugée normale de moins de 2%.

Aujourd’hui : les actions sont trop risquées, beaucoup d’investisseurs n’iront plus sur ce support car l’incertitude est trop grande (le virus va surement rebondir plusieurs fois). L’immobilier est coincé par les banques qui vont bloquer les nouveaux crédits le temps d’y voir plus clair (6 mois un an ?). Il reste les bitcoins, c’est au passage une raison du pourquoi je pense qu’il faut en avoir car ils vont monter en flèche trés bientot.. Il reste l’inflation qui est le receptacle naturel de tout cet argent. 

Quelques facteurs aggravants : les frontières sont bloquées, les marchandisent et les petites mains vont beaucoup moins circuler => Pénurie sur beaucoup d’articles. Moins d’offre toujours autant d’argent => les prix montent.

On parle de plus en plus de monnaie hélicoptère, afin d’être plus efficaces pour que l’argent aille dans l’économie réelle, les banques centrales ne vont plus passer par les banques commerciale mais donner de l’argent directement à la population. Trump envisage ainsi de distribuer à chaque adulte un chèque pouvant aller jusqu’à 1000$… 

La France ne dispose plus de grand chose en terme d’industrie : tout va rapidement manquer. C’est un peu moins vrai dans l’alimentaire, nous ne manquerons probablement pas de nourriture au pays de la bonne bouffe. Encore que, ce n’est pas tout d’avoir des bons éleveurs, encore faut il avoir de la bonne bouffe pour les bêtes et de bons « entrants » pour l’agriculture (des engrais quoi) qui ne viennent pas forcément de France mais c’est un autre sujet…). Bref moins d’offre, beaucoup de demande sur les produits de 1ere nécessité => Inflation.

Dans l’alimentaire, les gens stockent faisant augmenter la demande. Les matières 1ere sont plus chères : les prix montent. Exemple du blé .

Les effets du réchauffement climatiques commencent à se faire sentir sur la production :exemple des criquets qui bouffent toute les ressource en Afrique. Les récoltes sont mauvaise. Plus d’eau plus de riz en asie => Plus de demande sur les céréales partout dans le monde.

Quelles conséquences concrètes ?

Les prix doublent tous les mois. Les salaires et pensions ne suivent pas. Pouvoir d’achat en baisse. A titre d’exemple, le SMIC Vénézuelien permet d’acheter 1 Kg de viande.

Les retraités seront durement touchés, le revenu du capital étant négatif. Dans ce genre de situation : il convient de dépenser son argent au plus vite (avant qu’il ne vale plus que la moitier !) 

Quelques pistes de choses à acheter 

  • De l’Or.  Physique de préférence mais très dur a trouver en ces temps de confinement, la production essentiellement suisse s’est arrêté.
  • De quoi avoir de l’eau potable : Bidons, filtre de Berkefeld, Pastilles de stérilisation. N’oublions pas que nous avons manqué de peu que le robinet ne coule plus dans plusieurs régions françaises en 2019.
  • Du matériel alimentaire de conservation : Une machine à vide. Des lampes UVs de stérilisation. Un réfrigérateur / congélateur supplémentaire. Pots de confiture. Sacs de conservation en aluminium. Sachets anti-humidité. Une presse pour faire de l’huile. Un alembic.
  • De quoi produire de l’énergie : un panneau solaire de bonne capacité et de secours (pour téléphone), une éolienne, une batterie haute capacité, un stock de bois. Un peu de gasoil (ne se conserve pas bien)
  • Des stocks de nourriture qui se conservent : Des boites de conserve bien sûr, des graines : chanvre très complet, blé, maïs (pour les poules). Un moulin. De l’alcool qui se conserve : vin rouge, rhum (monnaie d’échange), du sucre, du miel, de l’huile du sel.
  • Des matières premières utiles : bois, planches, vis, clous, fil de fer, argile, sable, cartons, peinture blanche et protectrice pour le bois, pinceaux, papier, cahier, crayons
  • Matériel de pêche : canne, fil, saut, hameçon, epuisette. 
  • Du matériel de culture : semences, grillages, bâches (EPDM), piquets, serre, tunnel, pots, terreau, charette. Cuve de récupération d’eau. Un semoir. Un broyeur (pour faire son BRF), Beche, griffe etc…
  • Des produits transformé d’utilité importante : Casseroles, poelles, couverts, verre Sacs poubelle, sac de congélation, bicarbonate de soude, savon, vinaigre, Désinfectant (pandémie quand tu nous tiens…)
  • Du  matériel qui vaut pas cher aujourd’hui mais qui vaudra son pesant de cacahuète quand on pourra plus le fabriquer en chine : Ordinateur solide, Smartphone solide, Ecran, Vélo, Outillage…
  • Un vélo solide (pas électrique)

Quelques pistes de choses à NE PAS acheter 

  • Du PQ : On peut toujours utiliser des gants de toilettes
  • De l’essence : ça ne se conserve pas bien du tout
  • Une voiture à essence (car bientôt y’en aura plus)

One thought on “Hyperinflation : comment bien dépenser ses thunes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *