Peut-on se passer des banques ?

Peut-on se passer des banques ?

Partagez !

Avec l’essor des crypto-monnaies, des plateformes de crowdfunding et plus récemment des plateforme de finance décentralisé (DeFI), on est en droit de se demander quelle est la valeur ajoutée des banques classiques.

Quelles sont leurs missions ?

  • Stocker et garantir vos dépôts
  • Conseiller les clients
  • Mettre à disposition de l’argent liquide
  • Prêter de l’argent
  • Assurer les échanges institutionnels

Stockage de valeur et moyen de paiement

Les banques historiquement possédaient un coffre dans lequel ils stockaient les avoirs de leur client : or, bon du trésor etc…

De nos jour, la convertibilité en or ayant pour ainsi dire disparu, les banques n’ont pas l’obligation de posséder en valeur autant que ce que leur client ont sur leur compte. La réalité est assez effrayante d’ailleurs car ce ratio a été revu drastiquement à la baisse suite au COVID pour éviter une faillite immédiate. Concrètement, la banque peut prêter 30€ pour chaque € qu’elle possède.

Certains argumentent que les dépôts sur vos comptes sont garantis : c’est une pure illusion, les banques ont les poches vides, les fond propres + garanties ne couvrent pas 1% des dépôts… Le jour ou les banques tombent, vous serez plus ou moins fauché (en euro). Laisser votre argent à la banque revient à le laisser au dealer du coin qui aurait acheté sa came à crédit en lui faisant confiance sur le fait qu’il vous le rende. Bonne nouvelle, la BCE et la FED ne vont pas laisser les banques faire faillite de sitôt.

Le rôle de stockage de votre argent consiste à une simple écriture sur un serveur. C’est tout. Il est néanmoins obligatoire de disposer d’un compte bancaire pour se faire payer son salaire ou prélever ses impôts…

Cet aspect conservation pourrait encore avoir du sens de nos jours si la fonctionnalité portefeuille de crypto était gérée. Les banques traditionnelles françaises n’ont pas pris ce virage. Ils déconseillent encore aujourd’hui, pour la plupart, l’investissement dans les crypto-monnaies. Certaines interdisent carrément les virements vers les plateformes d’échange ou vous compliquent la vie (CIC ou Crédit Agricole).

Rôle de conseil

Dans toutes les banques auxquelles j’ai eu affaire, le service s’est dégradé. Alors que voici quelques années, les conseillers connaissaient bien leurs clients et pouvait les orienter vers un bon investissement adapté à leur profil. Aujourd’hui, les pseudo-conseiller sont rémunéré pour placer le produit du moment indiqué par leur service commercial.

Comme partout les plateformes téléphoniques automatiques remplacent l’accueil chaleureux d’une personne physique. Il devient très difficile de joindre un conseiller et lorsqu’on y parvient, la personne n’a pas le pouvoir.

Heureusement internet est là. Quel meilleur conseil que l’avis de centaines de milliers de personnes ? Comment s’assurer qu’un conseiller unique ne fait pas simplement que jouer dans son propre intérêt. D’expériences un certain nombre de cabinets de conseil financier sont rémunérés pour placer leur produit. Si j’ai donc un seul conseil à vous donner : c’est de ne faire confiance qu’à vous-même : renseignez-vous. Passer du temps à étudier chaque option. Vous passez beaucoup de temps à le gagner, ne faites pas n’importe quoi avec votre argent !

Argent Liquide

Les banques mettent à disposition des distributeurs de monnaie pour pouvoir payer en billets. Cet usage est en forte régression.

Avec le sans contact et le COVID, les paiements en liquides ont beaucoup régressé et l’usage du liquide se fait de plus en plus rare.

Ce besoin de manipuler physiquement l’argent avec les technologies moderne est effectivement désuet. Il n’a de réel intérêt que que pour des transactions illicites que l’ont voudrait camoufler : drogue, arme, prostitution, pot de vin…

Amené de toute façon à disparaitre, l’absence de cash ne semble donc pas représenter un vrai problème pour la ménagère de moins de 50 ans ou le bon père de famille.

On trouve des distributeurs de bitcoin qui permettent des échanges EUR/BTC mais avec des frais élevés. Ils sont d’ailleurs la cible du gouvernement ces derniers temps.

Prêter de l’argent pour un achat immobilier

La seule raison qui force vraiment le recours à une banque institutionnelle est le prêt immobilier. Ce service n’est pas encore disponible en France par les plateforme crypto car le cadre légal n’existe pas.

On peut se demander si le modèle actuel est bien souhaitable pour la société : un crédit sur 30 ans pour acheter sa maison à taux presque nul… Quelque chose est anormal.

Le crédit en bitcoin existe bel et bien lui. Il nécessite un apport conséquent et des garanties similaires à un crédit normal.

Échanges du quotidien

Un grand nombre de transactions se font uniquement par virement ou par chèque.

Aussi, les institutions telles que la CAF ou la Sécurité Social ont interdiction de fonctionner en liquide.

La carte bancaire est un moindre problème car certains nombre de sites proposent désormais une carte de débit (VISA classique) qui peut être alimentée par des cryptomonnaies, la conversion se faisant au moment de la transaction avec une petite surcharge au passage.

Il est ainsi généralement possible de se passer d’un compte bancaire pour payer son fournisseur d’électricité, d’eau et de téléphone.

Conclusion

Les lois nous forcent à détenir un compte dans un établissement bancaire traditionnel pour percevoir son salaire (du moins si vous gagnez plus de 1500€), obtenir un crédit immobilier ou obtenir des aides.

A moins que vous ne soyez propriétaire très riche mais sans revenu qui généreraient des impôts, ermite asocial sans emploi (même pas rentier !) Il n’est pas encore possible de se passer de banque.

En dehors de ces usages imposés par la réglementation, vous n’avez aucune obligation de disposer d’un compte bancaire.

La valeur ajoutée des banques traditionnelles au regard de ce qu’on peut trouver dans les services non institutionnels est assez faible.

Pour autant cela génère à mon sens bien trop de contraintes. Il faut vivre avec : prendre le meilleur et laisser le pire. Attendons la chute des colosses aux pied d’argile : ça ne va pas tarder ! Si vous avez les moyens mettez un peu d’or et de bitcoin de coté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *